Loop (Accelerator, Engine, Air)

loopaccelerator
Loop Accelerator, acrylique et aérosol sur toile 40 x 40 cm, juillet 2019
loopeclairs
Loop Engine, acrylique et aérosol sur toile 40 x 40 cm, juillet 2019
loopSjaune
Loop Air, acrylique et aérosol sur toile 40 x 40 cm, juillet 2019

Dans ces trois toiles j’ai voulu peindre l’énergie en mouvement, des décharges électriques et des explosions, comme s’il s’agissait de la manifestation visuelle d’un grondement sourd et de petits éclatements, entre la foudre et le moteur dans une boucle temporelle.

Publicités

Les yeux verts

lesyeuxverts
Les yeux verts, acrylique et aérosol sur toile, 80 x 80 cm, juin 2019

J’ai utilisé dans cette peinture un cadrage qui se réfère à la bande-dessinée: on voit l’expression du visage en gros plan mais celui-ci est tronqué. L’expression d’étonnement et de peur en est renforcée. Le fond est abstrait même s’il ressemble à des planètes et des éclairs. Il se dégage de ce tableau une atmosphère de science-fiction.

 

Tridacna Gigas

tridacnagigas
Tridacna Gigas, acrylique et aérosol sur toile, 100 x 100 cm, avril 2019

Le « Tridacna Gigas » ou « bénitier » est un coquillage géant (jusqu’à 1m50 et 250kg) qui était utilisé, une fois fossilisé, pour y sculpter des objets de prestige en Océanie. Des anneaux de monnaie sculptés dans cette matière étaient utilisés dans les rituels de la chasse aux têtes aux îles Salomon. La forme de ces anneaux de monnaie ressemble à celle des pochoirs que j’ai disposés autour de la tête centrale de cette peinture.

Badaboum !!!

C91CCF5E-2A02-4394-A659-747799B6FFFD
Badaboum !!! , acrylique sur toile 100×100 cm, avril 2019

Badaboum !!! est une grande nature morte aux fleurs et au crâne habitée par l’univers du graffiti et de la bande dessinée. Les différents éléments représentés sont comme en apesanteur dans l’espace coloré.

Le bassin aux nymphéas et Boulevard Montmartre

bassinauxnympheas
Le bassin aux nymphéas, acrylique sur toile, 30 x 40 cm, mars 2019
boulevardmontmartre
Boulevard Montmartre, acrylique sur toile 30 x 40 cm, mars 2019

J’ai pris beaucoup de plaisir à réaliser ces deux petites toiles car il s’agissait pour moi d’un jeu. J’ai cherché une technique s’approchant des toiles impressionnistes des maîtres Claude Monet et Camille Pissaro pour y introduire une blague. L’exercice était intéressant car bien loin d’une fidèle reproduction le but était de trouver une touche particulière que je n’utilise habituellement pas dans mes travaux.

LouFok

loufokCette peinture est une Vanité qui joue sur les transparences et les cadrages. La figure du zèbre qui a un visage humain pourrait se rapprocher des cabinets de curiosités du 16ème siècle (tout comme le crâne) alors que l’écriture pourrait être une fresque murale actuelle. Il y a un cadre noir à l’intérieur du tableau comme si la composition voulait dépasser les limites de ce rectangle.

DuckDuck

IMG_4075 (modifié)
DuckDuck, encre et aérosol sur papier aquarelle 50×65 cm, janvier 2019

Cette peinture sur papier joue avec des écritures stylisées dont certaines sont en réserve. Les lettres deviennent ainsi des dessins graphiques, fond sur lequel une image de canard façon bande dessinée est reproduite deux fois à l’aide d’un pochoir. On pense ainsi aux techniques de reproduction et au Pop Art.

 

 

 

 

Summer (série)

 

Summer (série), acrylique et aérosol sur toile, 40 x 50 cm (chacune), décembre 2018

J’ai porté dans ces tableaux une attention particulière à la disposition des lettres dans l’espace. J’ai essayé de faire de ces peintures des toiles « climatiques », les couleurs chaudes et froides sont à mettre en relation avec les rayons du soleil et la pluie par temps froid. Je les ai réalisées en pleine grisaille parisienne de décembre, dans l’attente d’un peu de lumière et de chaleur.